Archive | Livres RSS feed for this section

Chronique de La Guerre de Succession d’Autriche

20 Fév

Le très beau et intéressant blog L’Anspessade a récemment publié une chronique de ma Succession d’Autriche, qui saisit parfaitement l’esprit de l’ouvrage. Je vous invite à la lire ici : https://anspessade.wordpress.com/2018/01/28/la-guerre-de-succession-dautriche-1741-1748-louis-xv-et-le-declin-de-la-france-economica-2017/

Publicités

Chronique du Napoléon historien

9 Fév

La quatrième livraison de l’année 2017 des Annales historiques de la Révolution française propose une chronique de mon Napoléon historien par Aurélien Lignereux, connu pour ses travaux abordant les décennies allant de la Révolution au milieu du XIXe siècle. Elle est disponible ici : https://www.cairn.info/revue-annales-historiques-de-la-revolution-francaise-2017-4-page-251.htm?1=1&DocId=477229&hits=9327+9326+9325+8627+8626+8625+8429+8428+8427+8329+8328+8327+8143+8142+8141+#pa39

L’esprit de mon ouvrage y est parfaitement restitué, ayant personnellement assumé de mener un travail au plus près des sources en évitant l’écueil de la conceptualisation qui aurait brouillé ma démarche. La chronique d’Aurélien Lignereux met en valeur les chapitres 2 et 5, qui ont justement été les points centraux de ma réflexion lors de la rédaction de ce Napoléon historien.

Chroniques du Vendôme

18 Jan

Ce mois-ci ont paru trois chroniques de mon Vendôme. La première a été publiée dans les Cahiers Saint-Simon par Philippe Hourcade. Celui-ci fait un résumé complet de l’ouvrage en donnant ses impressions (positives), tout en notant la dominante militaire de l’ouvrage (on ne se refait pas). En bon Saint-Simonien, Monsieur Hourcade recommande la lecture de mon Vendôme aux lecteurs des Cahiers Saint-Simon.

La deuxième chronique vient de Marc Vigié, qui considère que le personnage de Vendôme gagne à être mieux connu, ajoutant que j’ai observé avec raison les faits avec une certaine hauteur de vue, nécessaire pour comprendre certains enjeux, notamment ceux relevant de la tactique.

Enfin, une dernière chronique, dont j’ai eu connaissance tardivement a été écrite par Clément Oury,  spécialiste de la guerre de Succession d’Espagne qui a été l’objet de sa thèse des Chartes et de sa thèse de doctorat, pour la Revue historique (2017/4). Il offre une analyse profonde de mon ouvrage, en le mettant en lien avec d’autres de mes travaux, dont le Villars et le Bellerive.

Chronique de mon Fabert

7 Oct

Le professeur Ferenc Toth a chroniqué dans la Revue militaire hongroise mon Fabert. Il résume parfaitement l’ouvrage et son esprit, tout en en soulignant les aspects les plus « novateurs », notamment dans la remise en question de nombreuses légendes autour de Fabert (sa soi-disant roture, son élévation par son seul mérite…).

Le professeur Toth fera une conférence le 21 novembre à 13h30 à l’Espace Austerlitz des Invalides autour de Montecucculi, dont il a édité les Mémoires, jamais réimprimés depuis 1712.

Chronique Fabert Toth

 

Les Dernières guerres de Louis XIV

6 Oct

Cette semaine viennent de paraître les actes du colloque de Vincennes des 19 et 20 novembre 2015, auquel j’avais participé dans un contexte collectif émotionnellement difficile, comme le souligne la préface signée par les deux maîtres de cérémonie, le Professeur Hervé Drévillon ainsi que Bertrand Fonck. Jean-Philippe Cénat a coordonné avec eux l’ouvrage, très fidèle à mes souvenirs de cet événement.

Ma contribution pourrait surprendre, dans la mesure où elle est consacrée au duc de Vendôme en Italie. Des esprits chagrins pourraient me reprocher d’avoir seulement extrait des passages de ma biographie (comme pourrait le laisser croire une note introductive et ma notice biobibliographique) ou, pire, de tracer le même sillon autour d’un même (ensemble de) sujet. Or, cet exposé (dont l’article des actes est le parfait reflet) m’a servi à tester le chapitre de ma biographie de Vendôme que je venais à peine d’achever, et qui n’a paru que l’année d’après. Aussi le teaser qu’était mon exposé est devenu a posteriori un tiré-à-part. Je préfère le préciser, dans la mesure où un historien se doit d’être également le plus exact possible sur son ego-histoire. Néanmoins, j’espère que ma contribution incitera celles et ceux qui n’ont pas encore lu mon Vendôme à l’acheter de suite !!!

Personnellement, l’ouvrage collectif issu du colloque est d’une grande cohérence, avec des contributions de grande qualité. J’ai bien sûr mes préférences pour tel ou tel article, mais je ne veux pas faire de jaloux. J’avais été très heureux de retrouver des collègues et amis. La lecture de leurs contributions a renouvelé ce plaisir. Je vous invite à vous plonger dans ce livre qui donne de précieuses synthèses et réflexions nouvelles sur des aspects peu connus des dernières guerres du règne de Louis XIV, loin des images archaïques d’une historiographie parfois charmante mais désuète, ce qui ne l’empêche pas d’avoir la vie dure. Les Dernières guerres de Louis XIV est un bel aperçu de l’essor historiographique récent autour du règne de Louis XIV et de l’histoire militaire, dans le sillage de l’impulsion donnée à de jeunes chercheurs par la lecture de L’Impôt du sang d’Hervé Drévillon (2005) et de Louis XIV, homme et roi de Thierry Sarmant (2012).

Vous trouverez naturellement votre livre chez votre libraire préféré ou directement sur le site de l’éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4453

Chronique de « La Guerre de Succession d’Autriche »

22 Juil

Le colonel Porte, que beaucoup connaissent pour ses nombreuses publications (dont une belle Histoire de l’armée française (1914-1918), paru cette année en collaboration avec François Cochet chez Tallandier, peu avant une étude sur Les Etats-Unis dans la Grande Guerre, recommandable comme celle publiée au même moment par Michaël Bourlet), vient de publier une fort belle chronique de mon ouvrage consacré à la guerre de Succession d’Autriche, que vous pouvez lire ici : http://guerres-et-conflits.over-blog.com/2017/07/victoire-militaire-defaite-politique.html. Non seulement mon livre est résumé avec une grande précision, mais cette chronique met en valeur les réflexions les plus essentielles et originales que j’y ai développées, par moments très actuelles au regard de l’actualité marquée par les questions budgétaires. Si vous voulez avoir une première idée de mon livre au-delà de sa quatrième de couverture avant de l’acheter (et de le lire, bien sûr !), lisez cette chronique !

La Guerre de Succession d’Autriche (1741-1748) : Louis XV et le déclin de la France

10 Juil

Ce mois-ci vient de paraître mon nouveau livre, consacré à la Guerre de Succession d’Autriche côté français. En effet, l’ampleur des sources et la cohérence que je voulais donner à mon ouvrage m’ont amené à ne me consacrer qu’aux campagnes de l’armée française sur le continent européen. A sa lecture, vous comprendrez mes choix.

Cet ouvrage est fondé sur de nombreuses sources inédites, consultées notamment à la Bibliothèque nationale de France, au Service historique de la Défense, ainsi que communiquées par des particuliers que je remercie vivement dans mon livre.

La guerre de Succession d’Autriche est généralement perçue comme une guerre victorieuse, mais en réalité, elle annonçait sur plusieurs aspects les défaillances de la guerre de Sept Ans.

Vous pouvez commander l’ouvrage sur le site de l’éditeur ou chez votre libraire préféré : https://www.economica.fr/livre-la-guerre-de-succession-d-autriche,fr,4,9782717869644.cfm