Archive | Histoire sociale RSS feed for this section

Vendôme. La gloire ou l’imposture

7 Nov

Le 10 novembre prochain sortira mon sixième livre, intitulé Vendôme. La gloire ou l’imposture,aux éditions Belin, dans la collection Portraits, la même qui a accueilli mon Villars voici quatre ans. J’y étudie le duc de Vendôme, célèbre général de Louis XIV, tantôt loué, tantôt haï. A partir de sources inédites ou peu exploitées, j’ai dressé un portrait nouveau du personnage. L’idée m’est venue quand j’ai commencé à consulter les manuscrits du chevalier de Bellerive (mon Bellerive est quelque peu l’étude intermédiaire ayant nourri ma réflexion pour ce Vendôme) et quand j’ai dépouillé un manuscrit sur les campagnes de Vendôme aux Archives nationales en 2009-2010. Les premières bribes ont été rédigées en 2013, mais c’est en 2015 que j’ai mieux discerné mon projet. Même si vous pensez connaître le personnage, vous aurez quelques surprises…

Vous pouvez commander mon nouveau livre chez votre libraire préféré ou directement chez l’éditeur en cliquant sur le lien suivant : http://www.editions-belin.com/ewb_pages/f/fiche-article-vendome-28408.php

41000288

Publicités

Colloque d’Amiens et RDV de l’Histoire de Blois

2 Oct

Après un passage des plus agréables à Sedan pour la promotion de mon Fabert face à un public passionné et passionnant, je poursuis mes activités dans la semaine qui vient en participant à un colloque organisé par l’Université d’Amiens autour des « Figures et fonctions du destinataire dans les Mémoires et les romans-Mémoires au XVIIIe s. ». Mon intervention portera sur un roman méconnu de Louis-Antoine Caraccioli, Les Derniers adieux de la maréchale de *** à ses enfants (1769). Je reconnais avoir découvert par hasard cette oeuvre l’an dernier en chinant chez les bouquinistes de Bécherel, en Bretagne, mais la teneur de l’ouvrage m’a intéressé sur de nombreux points, que j’exposerai donc.

N’oubliez pas non les Rendez-Vous de l’Histoire à Blois ! Je serai présent pour des dédicaces au stand SPM/L’Harmattan le samedi 8 octobre entre 14h et 16h. Si vous désirez que je vous dédicace un autre de mes livres ou tout simplement pour échanger autour de notre passion commune pour l’Histoire, n’hésitez pas à passer !

 

http://www.fabula.org/actualites/figures-et-fonctions-du-destinataire-dans-les-memoires-et-les-romans-memoires-au-xviiie-siecle_75894.php

Chronique de mon Fabert

15 Août

Adam Craponne, chroniqueur sur le site http://www.gregoiredetours.fr/, y a publié  un compte rendu de mon Fabert, auquel il a attribué cinq étoiles. Je viens de découvrir ce site de chroniques participatif, et il convient de soutenir de telles initiatives !

Vous trouverez la chronique en cliquant sur le lien ci-après : http://www.gregoiredetours.fr/epoque-moderne/grand-siecle/fadi-el-hage-abraham-fabert-du-clientelisme-au-marechalat/

Chronique de mon Fabert chez les Clionautes

18 Juil

Monsieur Guillaume Lévêque, agrégé d’Histoire et professeur en classes préparatoires à Orléans, a chroniqué mon Fabert pour le site des Clionautes : https://clio-cr.clionautes.org/abraham-fabert-du-clientelisme-au-marechalat-1599-1662.html

Cette chronique met en évidence les lignes directrices de mon ouvrage, tout en exprimant des critiques fort appréciables. Je fais mon mea culpa quant à l’utilisation de l’orthographe archaïque de Rueil (Ruel), qui peut dérouter le lecteur.

Mon Fabert a pour seule ambition de remettre en lumière un personnage quelque peu oublié et souvent mal compris. J’espère qu’il éveillera des vocations pour reprendre à bras-le-corps son étude, grâce à des chercheurs qui fourniront des éléments que je n’aurais pas eu l’idée de développer ou de préciser, mais qu’ils pourront présenter dans des travaux futurs, la recherche historique étant un flambeau que l’on entretient et ravive au fil des trouvailles archivistiques.

Cette belle chronique de Guillaume Lévêque vous en apprendra autant qu’elle m’en a appris.

Livres disponibles sur Tictail

26 Juin

Etant donné que certains de mes ouvrages sont difficilement trouvables, j’ai décidé d’ouvrir un site Tictail afin qu’ils soient un peu plus disponibles. J’ai néanmoins ajouté mes autres ouvrages issus de mes stocks personnels.

http://fadielhage.tictail.com/

Bon shopping !

Abraham Fabert, du clientélisme au maréchalat

26 Mai

Les éditions L’Harmattan viennent de publier mon nouveau livre, Abraham Fabert, du clientélisme au maréchalat (1599-1662). Cet ouvrage a eu un parcours quelque peu sinueux. Ebauché à partir de 2012, il a finalement trouvé son éditeur (je déteste conserver dans les cartons des textes inédits). Je considère cet ouvrage comme un essai-synthèse (d’où son format court) sur un personnage jadis fort prisé par le « roman national », tout en remettant en question certaines idées reçues le concernant.

Vous pouvez trouver cet ouvrage sur le site de l’éditeur : http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=50716

Vous pouvez également le commander sur les principales plateformes de vente en ligne (papier ou ebook), ainsi que chez votre libraire habituel (via le site Place des Libraires).

Vous pouvez également me contacter le cas échéant (ainsi que pour mes autres ouvrages à mon adresse mail : elhage.fadi@wanadoo.fr). L’ouvrage coûte 19 €.

Fabert couverture

 

Rabutinages

28 Déc

Le n°25 de la revue Rabutinages vient de paraître. Il est constitué des actes de la journée d’études « Horizons militaires », qui s’est tenue en septembre dernier. J’y ai contribué par un article sur le baron de Montbas, auteur de Mémoires, que j’affectionne particulièrement. Je tiens à préciser qu’au moment de l’envoi du texte, l’édition intégrale des Mémoires de Quarré d’Aligny (que j’apprécie également et que je recommande à tous) n’avait pas encore paru, si bien que j’ai dû me référer à l’édition de 1886. Néanmoins, cela n’altère pas la lecture de mon texte.

Vous trouverez également dans ce numéro d’excellentes contributions de Christophe Blanquie (qui a mené cette journée de main de maître tout en nous exposant brillamment son érudition autour du personnage de Bussy), Jérôme Loiseau (qui pose des questions essentielles quant à la qualité de la carrière de Bussy et d’autres gentilshommes bourguignons), Dénes Harai (qui a dressé un intéressant parallèle avec la Transylvanie), Mélanie Logre (dont l’article reflète parfaitement l’excellente présentation qu’elle a faite aux personnes présentes du Salon des hommes de guerre du château de Bussy), Suzanne Guellouz (qui offre un regard différent sur les Mémoires de Bussy à travers l’exemple des campagnes de Catalogne de 1645 et 1654), le tout synthétisé par Hervé Drévillon dans sa conclusion.