Archive | Contributions RSS feed for this section

Les Maréchaux. Une histoire de la gloire

26 Nov

Ce mois-ci, la Revue historique des Armées a publié un riche numéro sur les maréchaux, sujet dont vous connaissez l’importance pour moi depuis le temps. Ce numéro 292 aborde l’institution du Moyen Age aux années d’après-guerre, notamment d’un point de vue institutionnel. Des parallèles intéressants sont menés avec les maréchaux d’autres Etats. Je dois reconnaître que je ne peux pas me réinventer sur un sujet que j’ai beaucoup arpenté, mais je ne puis refuser quand on me sollicite pour en (re)parler, car il vaut mieux rester vigilant face à certaines erreurs sur les maréchaux circulant depuis longtemps ou qui ont été récemment développées. J’ai pour ma part réalisé une synthèse de mes travaux précédents qui, je l’espère, permettra de redécouvrir mes premiers travaux à ceux qui n’en avaient pas connaissance.

RHA292

Vous trouverez les détails ici : http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=%C3%A9tiquettes/rha

Publicités

Richelieu. De Luçon à La Rochelle (1618-1628)

13 Nov

A l’occasion des 20 ans de l’association Sur les pas de Richelieu, le Centre vendéen de recherches historiques a publié un ouvrage collectif, intitulé Richelieu. De Luçon à La Rochelle (1618-1628). Sous la houlette de Françoise Hildesheimer, de nombreux modernistes, dont moi-même, ont apporté leur contribution. La mienne, « Le siège de La Rochelle ou la remontée en puissance française » s’intéresse au siège de La Rochelle en tant que laboratoire tactique et comme symbole de la remontée en puissance française. La France, alors encore en retrait depuis les guerres de Religion et civiles, préparait son armée en vue de reprendre sa place sur le théâtre européen, annonçant finalement l’entrée dans la guerre de Trente Ans en 1635.

Un bel ouvrage pour lequel j’ai été très heureux d’avoir apporté ma pierre à l’édifice !

Vous trouverez dans toutes les bonnes librairies et sur le site de l’association : http://www.histoire-vendee.com/ouvrage/richelieu-de-lucon-la-rochelle-1618-1628

Ce livre sera présenté à Luçon le 1er décembre après-midi, après une conférence que je prononcerai sur les conditions des combattants durant le siècle de fer.

richelieu-1e_couv-site_0[1]

 

Guerres & Histoire n°45 (La Guerre de Trente Ans)

11 Oct

Le nouveau numéro de Guerres & Histoire comporte un large dossier consacré à la Guerre de Trente ans. Ce long conflit, assez méconnu en France, a considérablement bouleversé l’Europe d’un point de vue militaire, mais aussi économique et humain. Beaucoup de légendes populaires sont nées autour de ce conflit. Il était nécessaire de les revisiter auprès du public. J’y ai contribué avec trois articles. J’ai tâché de ne pas me cantonner à un simple travail de synthèse (au demeurant indispensable). J’ai cherché à partager avec le lectorat des réflexions issues de mes lectures, notamment dans les sources littéraires (Grimmelshausen). Aussi dois-je avouer que je considère ce travail (réalisé entre avril et juin) est une étape, une évolution dans mes réflexions historiques. J’espère bientôt mettre à profit ces nouvelles pistes dans un avenir proche.

guerres-histoire-45_width1024[1]

Les Dernières guerres de Louis XIV

6 Oct

Cette semaine viennent de paraître les actes du colloque de Vincennes des 19 et 20 novembre 2015, auquel j’avais participé dans un contexte collectif émotionnellement difficile, comme le souligne la préface signée par les deux maîtres de cérémonie, le Professeur Hervé Drévillon ainsi que Bertrand Fonck. Jean-Philippe Cénat a coordonné avec eux l’ouvrage, très fidèle à mes souvenirs de cet événement.

Ma contribution pourrait surprendre, dans la mesure où elle est consacrée au duc de Vendôme en Italie. Des esprits chagrins pourraient me reprocher d’avoir seulement extrait des passages de ma biographie (comme pourrait le laisser croire une note introductive et ma notice biobibliographique) ou, pire, de tracer le même sillon autour d’un même (ensemble de) sujet. Or, cet exposé (dont l’article des actes est le parfait reflet) m’a servi à tester le chapitre de ma biographie de Vendôme que je venais à peine d’achever, et qui n’a paru que l’année d’après. Aussi le teaser qu’était mon exposé est devenu a posteriori un tiré-à-part. Je préfère le préciser, dans la mesure où un historien se doit d’être également le plus exact possible sur son ego-histoire. Néanmoins, j’espère que ma contribution incitera celles et ceux qui n’ont pas encore lu mon Vendôme à l’acheter de suite !!!

Personnellement, l’ouvrage collectif issu du colloque est d’une grande cohérence, avec des contributions de grande qualité. J’ai bien sûr mes préférences pour tel ou tel article, mais je ne veux pas faire de jaloux. J’avais été très heureux de retrouver des collègues et amis. La lecture de leurs contributions a renouvelé ce plaisir. Je vous invite à vous plonger dans ce livre qui donne de précieuses synthèses et réflexions nouvelles sur des aspects peu connus des dernières guerres du règne de Louis XIV, loin des images archaïques d’une historiographie parfois charmante mais désuète, ce qui ne l’empêche pas d’avoir la vie dure. Les Dernières guerres de Louis XIV est un bel aperçu de l’essor historiographique récent autour du règne de Louis XIV et de l’histoire militaire, dans le sillage de l’impulsion donnée à de jeunes chercheurs par la lecture de L’Impôt du sang d’Hervé Drévillon (2005) et de Louis XIV, homme et roi de Thierry Sarmant (2012).

Vous trouverez naturellement votre livre chez votre libraire préféré ou directement sur le site de l’éditeur : http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=4453

Rabutinages

28 Déc

Le n°25 de la revue Rabutinages vient de paraître. Il est constitué des actes de la journée d’études « Horizons militaires », qui s’est tenue en septembre dernier. J’y ai contribué par un article sur le baron de Montbas, auteur de Mémoires, que j’affectionne particulièrement. Je tiens à préciser qu’au moment de l’envoi du texte, l’édition intégrale des Mémoires de Quarré d’Aligny (que j’apprécie également et que je recommande à tous) n’avait pas encore paru, si bien que j’ai dû me référer à l’édition de 1886. Néanmoins, cela n’altère pas la lecture de mon texte.

Vous trouverez également dans ce numéro d’excellentes contributions de Christophe Blanquie (qui a mené cette journée de main de maître tout en nous exposant brillamment son érudition autour du personnage de Bussy), Jérôme Loiseau (qui pose des questions essentielles quant à la qualité de la carrière de Bussy et d’autres gentilshommes bourguignons), Dénes Harai (qui a dressé un intéressant parallèle avec la Transylvanie), Mélanie Logre (dont l’article reflète parfaitement l’excellente présentation qu’elle a faite aux personnes présentes du Salon des hommes de guerre du château de Bussy), Suzanne Guellouz (qui offre un regard différent sur les Mémoires de Bussy à travers l’exemple des campagnes de Catalogne de 1645 et 1654), le tout synthétisé par Hervé Drévillon dans sa conclusion.

Dictionnaire Richelieu

1 Juil

A la fin du mois de juin a paru le Dictionnaire Richelieu aux éditions Honoré Champion. Ce recueil, mené de main de maître par Françoise Hildesheimer et Dénes Harai, propose des notices détaillées sur des thèmes variés touchant de près le Cardinal. J’ai contribué à ce Dictionnaire avec trois articles, sur Brezé, La Meilleraye et Voltaire.

Vous trouverez ici un lien vers le site des éditions Champion : http://www.honorechampion.com/fr/champion/9031-book-08532866-9782745328663.html

book-08532866[1]

Combattre et gouverner

14 Juin

Le 25 juin 2015 paraîtront les actes du colloque tenu à Vincennes en décembre 2011 aux Presses Universitaires de Rennes. Son titre, Combattre et gouverner. Dynamiques de l’histoire militaire de l’époque moderne (XVIIe-XVIIIe siècles), ne peut que rappeler Combattre, gouverner, écrire, l’immense volume de mélanges en l’honneur du Professeur Jean Chagniot, qui a inspiré les travaux de la plupart des contributeurs et, par extension, les études d’histoire militaire (liées au politique) depuis plus de 30 ans. L’introduction du Professeur Hervé Drévillon (qui a été mon directeur de thèse) le rappelle fort pertinemment d’ailleurs.

Le volume, sous la direction de Bertrand Fonck et Nathalie Genet-Rouffiac, présente un état des recherches actuelles, avec les contributions de nombreux historiens, parmi eux Jean-Philippe Cénat, Alexandre Dupilet, Stéphane Genêt, Guillaume Lasconjarias et Clément Oury. Pour ma part, j’ai fourni une contribution sur le rôle politique des officiers généraux du XVIIe siècle à la Révolution (p. 297-307). Je considère ce texte comme un tournant dans mes recherches, car il regarde en arrière (mes études sur les maréchaux de France) et en avant (des travaux à paraître ou en cours d’écriture).