Archive | juillet, 2012

Un message du Ministère de la Défense à propos de ma thèse

21 Juil

Peu avant la parution de mon livre, le Ministère de la Défense a publié un article à son propos. Vous pouvez le lire en cliquant sur le lien suivant : http://www.defense.gouv.fr/actualites/memoire-et-culture/publication-les-marechaux-de-france-retrouvent-leur-gloire-passee

Publicités

Une chronique de ma thèse

21 Juil

Le lieutenant-colonel Rémy Porte, éminent spécialiste d’Histoire militaire, a chroniqué mon livre issu de ma thèse sur son blog http://guerres-et-conflits.over-blog.com. La chronique s’intitule : « Une superbe thèse ».

Vous pouvez la consulter en cliquant sur le lien suivant : http://guerres-et-conflits.over-blog.com/article-une-superbe-these-107624678.html

Histoire des maréchaux de France à l’époque moderne

21 Juil

Couverture de l'Histoire des Maréchaux de France à l'époque moderne

Le 28 juin 2012 a paru mon premier livre, l’Histoire des maréchaux de France à l’époque moderne. Il s’agit à quelques détails près de ma thèse, telle qu’elle a été soutenue le 30 novembre 2010. J’ai juste suivi les conseils du jury afin d’apporter certaines améliorations et j’ai moi-même ajouté ultérieurement des compléments, corrections et autres éclaircissements.

Ce travail est l’aboutissement d’une entreprise qui avait germé dans mon esprit quand j’étais étudiant en licence. Ma maîtrise et mon Master 2 m’ont permis de « tester » des hypothèses et de surtout de développer ma réflexion, de façon à éviter les lieux communs (se borner à ne percevoir les maréchaux que comme des symboles de gloire nationale, alors que le panégyrique ne peut en aucun cas animer l’esprit à l’origine d’un livre d’Histoire) ainsi que les pistes fallacieuses (on entend souvent à tort que les maréchaux formaient un « groupe social », ce qui n’était pas vrai  ; de fait, on ne peut étudier une spécificité des maréchaux dans leur fortune ou leur démographie).

J’ai essentiellement articulé mon travail autour de la théorie de la « confusion des pouvoirs », précisée par le Professeur Bernard Barbiche dans son ouvrage Les Institutions de la monarchie française à l’époque moderne (1999). Les maréchaux de France incarnaient en effet cette « confusion des pouvoirs » en tant qu' »agents du roi de France ». Leurs fonctions militaires, gouvernementales, législatives et judiciaires allaient dans ce sens. Ce rapport avec la monarchie prit fin avec la Révolution, quand le maréchalat ne fut cantonné qu’au commandement des armées, avant d’être aboli en 1793. La création de maréchaux d’Empire (1804), puis de maréchaux de France après 1816 ne s’avéra jamais synonyme de restauration de la « confusion des pouvoirs ». Aussi est-ce pour cela que je considère que le maréchalat de France à l’époque moderne, qui avait évolué par rapport à la fonction aulique médiévale et qui se distinguait de la dignité conférée à partir de 1804 puis de 1816 (ce fut surtout la dénomination qui changea), constitue un ensemble cohérent qui a aidé à circonscrire le champ de ma recherche.

A travers l’histoire des maréchaux de France à l’époque, ce sont trois siècles d’histoire de l’Etat qui sont parcourus, dans une dimension à la fois institutionnelle, politique, militaire, sociale et culturelle.

Mes conférences et exposés

21 Juil

– « Les Maréchaux de France d’Ancien Régime au combat (XVIIe-XVIIIe siècles) », exposé donné à la Commission « Nouvelle Histoire Bataille » du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense (CEHD) le 6 octobre 2005

– « Maréchaux et maréchalat d’Ancien Régime », exposé donné à la Commission « Jeunes chercheurs » du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense (CEHD) le 14 octobre 2006

– « L’évolution de la charge de maréchal-général et le problème du commandement, de 1621 à 1789 »,exposé donné à la Commission « Nouvelle Histoire Bataille » du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense (CEHD) le 21 décembre 2006

– « La dénonciation du commandement des armées sous l’Ancien Régime », exposé donné lors de la demi-journée de l’Ecole doctorale de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne consacrée à la dénonciation le 10 novembre 2007

– « L’organisation du commandement des armées du roi de France du XVIe siècle à la Révolution », exposé donné à la Commission « Nouvelle Histoire Bataille » du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense (CEHD) le 21 octobre 2008

– « Sortir d’une crise multiple : la France et la sortie de la crise de la Ligue sous le règne de Henri IV (1589-1610) », intervention donnée au colloque « Sortie de crise » organisé par les universités de Poitiers et Limoges et tenu à l’université de Poitiers les 27 et 28 novembre 2008

– « De la roture aux « provinces perdues » : la figure du maréchal Fabert dans l’historiographie », intervention donnée au congrès du CTHS « Célèbres et obscurs » organisé au collège Alain Fournier à Bordeaux le 21 avril 2009

– « La figure du maréchal-traître sous l’Ancien Régime », intervention donnée au colloque « La trahison au regard des sciences sociales » organisé par l’université Nancy II le 18 septembre 2009

– « La conduite des affaires militaires françaises dans les chansons satiriques pendant le gouvernement personnel de Louis XIV (1661-1715) », intervention donnée au colloque « Littérature pamphlétaire et littérature politique clandestine (1650-1750 » organisé par l’université de Tours les 4 et 5 novembre 2009

– « La Renaissance et l’élargissement des mondes », intervention prononcée en tant que formateur à l’occasion d’un stage du plan académique de formation de l’académie de Lyon au lycée professionnel Louise Labé de Lyon le 15 mars 2011

– « Buonaparte contre Napoléon : les vies de l’Empereur comme manifestes politiques sous la Restauration (1814-1830) », intervention prononcée lors du colloque « Biographie et politique (1770-1830) » organisé à Lyon par l’UMR LIRE du 17 au 19 mars 2011

– Intervention au séminaire d’histoire moderne du Professeur Laurent Bourquin à l’Université du Maine le 11 avril 2011, afin de présenter ma thèse et de mes autres travaux

– « Sacrifier son rang pour faire la guerre : la figure du général volontaire à l’époque moderne », intervention donnée au congrès du CTHS « Faire la guerre, faire la paix » organisé à l’Université de Perpignan Via Domitia le 4 mai 2011

– « Turenne et Louis XIV », intervention donnée au XVIIIe congrès du Centre d’études historiques au Mans le 8 juillet 2011

– « L’Ambition d’un honneur et son dépassement : Turenne et l’office de maréchal de France », intervention donnée au colloque « Nouveaux regards sur Turenne », organisé par la Société d’Histoire et d’Archéologie du Sedanais les 17 et 18 septembre 2011

– « Gouverner scandaleusement : le rôle des Mémoires secrets dans l’énonciation des choix du gouvernement royal, considérés comme scandaleux par « l’opinion publique », intervention donnée lors de la journée d’étude consacrée au « Scandale dans les Mémoires secrets » par l’UMR LIRE à l’Université Grenoble 3 le 16 novembre 2011

– « Le Rôle politique des officiers généraux (XVIe siècle–Révolution) », intervention donnée lors des journées d’étude « Guerre, armée et administrations sous l’Ancien Régime » au château de Vincennes le 9 décembre 2011

– « Le Jugement des Ombres : usages de la prosopopée à l’époque moderne », intervention donnée lors de la Journée de l’Histoire à l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences-Po Paris) le 11 février 2012

– « Le rôle politique et social de la vie du maréchal Fabert », conférence donnée à la Société d’Histoire et d’Archéologie du Sedanais le 16 juin 2012.

– « Du sang neuf en histoire militaire », table ronde animée par Hervé Drévillon, Yannick Dehée et Laurent Veyssière aux Rendez-vous de l’Histoire de Blois le 19 octobre 2012, avec Fadi El Hage et Stéphane Genêt.

– « Les Officiers face au temps de paix à l’époque moderne », exposé donné lors du colloque « Quand la guerre se retire… » organisé à l’ICES de La Roche-sur-Yon le 19 novembre 2012.

– Invité de l’émission Au coeur de l’Histoire consacrée au maréchal de Villars et à la bataille de Denain, diffusée en direct sur Europe 1 le 10 janvier 2013 .

– « Influences et censure dans l’oeuvre du chevalier de Bellerive », intervention donnée lors du colloque sur les mémorialistes, tenu à l’Université de Rouen les 16 et 17 mai 2013.

– « L’Intégration des Jacobites parmi les officiers généraux français », intervention donnée le 5 juillet 2013 lors du colloque « Les Jacobites et l’Europe » (4-6 juillet 2013).

Ma liste de publications (toutes catégories confondues)

21 Juil

– « Buonaparte contre Napoléon : les Vies de l’Empereur comme manifestes politiques sous la Restauration », Biographie et politique. Vie publie, vie privée, de l’Ancien Régime à la Restauration, Lyon, Presses Universitaires de Lyon, Littérature & Idéologies, 2014, p. 247-261.

– « Michelet, les Ardennes et Sedan », Le Pays sedanais , tome XXXII, 2014, p. 71-83.

– « L’ambition d’un honneur et son dépassement : Turenne et l’office de maréchal de France », in Nouveaux regards sur Turenne. Annales de l’Est numéro spécial 2011, Annales de l’Est/SHAS, 2013, p. 149-197.

–  « Un gentilhomme bourguignon au coeur des mutations du Grand Siècle : Charles de Montsaulnin, comte du Montal (1616-1696) », in Rabutinages, n°23, 2013, p. 29-39.

– « Les officiers français vétérans de la guerre de la Conquête dans la tourmente de la crise militaire de la seconde moitié du XVIIIe siècle », in La Fin de la Nouvelle-France, sous la direction de Bertrand Fonck et Laurent Veyssière, Paris, Armand Colin / Ministère de la Défense, 2013, p. 261-277.

– « Sacrifier son rang pour faire la guerre : la figure du général volontaire dans la France moderne », in Combattre à l’époque moderne, sous la direction de Bernard Gainot et Benjamin Deruelle, Paris, Editions du CTHS, 2013, p. 73-83. [Uniquement disponible en édition électronique]

– « Les nominations de maréchaux de France protestants et l’évolution politique de la monarchie française à l’époque moderne (XVIe-XVIIIe siècles) », in Bulletin de la Société de l’Histoire du Protestantisme français, Paris, tome 158, octobre-novembre-décembre 2012, p. 685-702.

– « Les Officiers face au temps de paix à l’époque moderne », in « Quand la guerre se retire… », La Roche-sur-Yon / Paris, ICES/Publisud, 2012, p. 41-52.

– « A propos d’une relation de la bataille de Malplaquet (1709) comme source de l’Histoire militaire du règne de Louis le Grand du marquis de Quincy (1726) », Revue du Nord, Tome 94, avril-juin 2012, p. 457-471.

– Le Maréchal de Villars, l’infatigable bonheur, Paris, Belin, Portraits historiques, 2012.

– « Turenne et Louis XIV », in 1661, la prise de pouvoir par Louis XIV. Actes de la XVIIIe session du Centre d’études historiques, Neuves-Maisons, CEH, 2012, p. 247-268.

– Histoire des maréchaux de France à l’époque moderne , Paris Nouveau Monde Editions/DMPA, 2012, 600 p. (ouvrage formé à partir de ma thèse, prix d’histoire militaire 2011)

– « Remarques sur une lettre inédite du maréchal de Villars conservée aux Archives municipales de Reims », Annuaire-Bulletin de la Société de l’Histoire de France 2009, Paris, Au siège de la Société, 2012, p. 179-192.

– « L’ascension d’un modeste gentilhomme serviteur de l’Etat : Abraham Fabert, maréchal de France, gouverneur de Sedan », Le Pays sedanais , tome XXX, 2012, p. 31-53.

– « De la littérature de guerre à l’écriture historique : la légende noire de « l’ordre secret » du maréchal de Marsin en septembre 1706 », Revue XVIIe siècle , n°255, 2012/2, p. 321-340 (en collaboration avec Clément Oury).

– Dictionnaire des ministres de la Marine (1669-1958), sous la direction de Jean-Philippe Zanco, Paris, SPM, 2011 (contribution à l’introduction, ainsi qu’à une dizaine de notices).

– « De la roture aux « provinces perdues » : la figure du maréchal Fabert dans l’historiographie », in Usages savants et partisans des biographies, de l’Antiquité au XXIe siècle, sous la direction de Christian Amalvi, Paris, Éditions du CTHS, 2011, p. 169-180. [Uniquement disponible en édition électronique]

– « Les Maréchaux de France et la confusion des pouvoirs », Revue historique de droit français et étranger, Paris, Dalloz, 2011/3, p. 359-375.

– « La Conduite des affaires militaires françaises dans les chansons satiriques pendant le gouvernement personnel de Louis XIV (1661-1715) », in Littérature de contestation : Pamphlets et polémiques du règne Louis XIV aux Lumières, sous la direction de Pierre Bonnet, Paris, Le Manuscrit, 2011, p. 183-198.

– « Chevert revisited : a new look at the legend of the non-noble General », French History, vol. 24, n°3, 2010, p. 341-366.

– « Sortir d’une crise multiple : la France et la sortie de la crise de la Ligue sous le règne de Henri IV (1589-1610) », Sortir de crise, Rennes, Presses universitaires de Rennes, p. 29-41.

– « Les Maréchaux de la Ligue », Revue historique, n°654, 2010, p. 337-359.

– « Napoléon et Guibert, un rapport paradoxal ? », Revue historique des armées n°259, 2010/2, p. 70-78.

– « Dénoncer un commandement d’armée en France sous l’Ancien Régime : le cas du maréchal d’Estrées en 1757-1758 », Hypothèses 2008, Paris, Publications de la Sorbonne, 2009, p. 141-150.

– « La Succession du maréchal Oudart du Biez, de sa disgrâce (1547) à la nomination de Pierre Strozzi (1554) », Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, n°166, juillet-décembre 2008, p. 555-567.

– « Le maréchal de Villars, homme providentiel de la fin du règne de Louis XIV (1653-1734) », Etudes bourbonnaises, Moulins, Société bourbonnaise des études locales, 2009, p. 77-98.

– « Comment la Révolution abolit la dignité de maréchal de France », Annales historiques de la Révolution française, 2008, 4, p. 51-75.

– « Le maréchalat, des origines à la fin du XIXe siècle », Les Chemins de la mémoire, n°179, janvier 2008, p. 7-10.

– « Les Abrégés des services du maréchal de Vauban et autres pièces relatives à sa carrière », in Les Oisivetés de Monsieur de Vauban, publiées sous la direction de Michèle Virol, Seyssel, Champ Vallon, Les classiques de Champ Vallon, 2007, p. 31-70.

– « Les refus du maréchal de Villars de commander en Italie. Parallèle entre les Mémoires du maréchal de Villars et une lettre extraite de la série K des Archives nationales », Histoire et archives, n°20, juillet-décembre 2006, p. 119-133.

– « Qui est le père Bourgoing ? Le problème de l’identification d’une lecture de Napoléon à Sainte-Hélène », Revue de l’Institut Napoléon, n°192, 2006, p. 91-101.

Mon Curriculum Vitae

21 Juil

Etat-civil :

– Né en 1984.

– Nationalité française

Cursus universitaire :

– Doctorat en Histoire soutenu à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction du Professeur Hervé Drévillon le 30 novembre 2010 (la soutenance a exceptionnellement eu lieu au Pavillon de la Reine au Château de Vincennes) et ayant obtenu la mention très honorable avec les félicitations du jury. Le jury était composé des Professeurs Jean-Pierre Bois (président), Hervé Drévillon (directeur), Nicolas Le Roux (rapporteur), Laurent Bourquin (rapporteur), Pierre Serna et Philippe Vial. La thèse, intitulée « Pourquoi leur donner cette dignité ? » Mérite, fonctions et honneurs des maréchaux de France à l’époque moderne (1515-1793) a obtenu le 7 novembre 2011 le prix d’Histoire militaire, remis lors d’une cérémonie tenue dans les locaux du Ministère des Anciens combattants le 14 juin 2012. Elle a été publiée dans une co-édition Nouveau Monde éditions / DMPA le 28 juin 2012 sous le titre Histoire des maréchaux de France à l’époque moderne.

– Master 2 Histoire et anthropologie des sociétés médiévales et modernes soutenu à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction de Hervé Drévillon le 4 juillet 2006 avec la mention très bien. Le jury était composé de Michèle Virol et de Hervé Drévillon (directeur). [sujet : Des maréchaux et du maréchalat d’Ancien Régime (1602-1793)]

– Maîtrise d’Histoire soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne sous la direction du Professeur Alain Cabantous et de Hervé Drévillon le 28 juin  2005 avec la mention très bien. Le jury était composé de Michèle Virol, Bernard Gainot et Hervé Drévillon (directeur). [sujet : Les Maréchaux de France du Grand Siècle, étude sur des commandants d’armée (1627-1734)]

– Licence d’Histoire obtenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en juin 2004 avec la mention bien.

– DEUG d’Histoire obtenu à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en juin 2003 avec la mention bien.

Parcours professionnel :

– Depuis le 1er octobre 2011 : Chargé de cours vacataire à l’IUT de Saint-Denis Paris XIII en Histoire de la cuisine et des arts de la table dans le cadre de la licence professionnelle hôtellerie (pôle Techniques de commercialisation)

– février 2010-mars 2010, février 2011-mars 2011 : Chargé de cours en informatique à l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle [avec l’animation de stages sur les bibliothèques numériques en mai 2011, février et mars 2012]

– Depuis septembre 2008 : Enseignant titulaire de lettres-histoire au lycée des métiers de l’hôtellerie et de la restauration François Rabelais de Dugny (où j’ai également intégré l’équipe TICE depuis septembre 2009)

– septembre 2007-août 2008 : Enseignant stagiaire de lettres-histoire au lycée des métiers Samuel de Champlain de Chennevières-sur-Marne.

– Allocataire de thèse du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense (CEHD) (2007)

– Allocataire de Master 2 du Centre d’Etudes d’Histoire de la Défense (CEHD) (2006)

Autres fonctions :

– Membre du Comité des Archives de la Défense depuis 2013.

Distinctions :

– Prix 2011 d’Histoire militaire de l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (IRSEM)

– Membre de la Commission française d’Histoire militaire depuis décembre 2014.

– Membre du Papyrus drancéen depuis décembre 2014.

– Membre de la Société d’Histoire et d’Archéologie du Sedanais depuis 2012

– Membre de la Société de l’Histoire de France depuis 2008

Bienvenue

21 Juil

Bienvenue sur ce blog qui vous permettra de découvrir mes publications anciennes et à venir en tant que chercheur en Histoire moderne. Il sera mis à jour à l’occasion de chacune de mes nouvelles publications ou à l’occasion d’un événement les concernant.

Pour toute question sur ce blog, vous pouvez me contacter à l’adresse suivante : prof.elhage@gmail.com